Notre Histoire

Au Château Arbo, small is beautiful !

Astrid, Dorian & Léon

Astrid et Dorian incarnent une nouvelle génération de viticulteurs bordelais.
Leur rêve : un vignoble à taille humaine, un jardin de vigne dans un écosystème préservé où chaque pied est bichonné.
Leurs douze parcelles ne comptent pas plus de 6,5 hectares. Un terrain de jeu pour Léon, leur petit cane corso (et coéquipier !), petite boule noire bondissante, qui s’ébroue entre les rangs.
Un terrain d’expression pour eux qui souhaitent révéler toute l’intensité de l’assemblage 88 % merlot et 12 % cabernet franc si caractéristique de l’appellation. Complété par un élevage de 12 à 14 mois en barriques dont 50% de barriques neuves et 50 % de barrique d’un vin.

De leur périple néo-zélandais, ils ont rapporté un savoir-vivre dans les vignes, en symbiose avec la nature mais aussi avec ceux qui la font. La convivialité du vin commence dans le vignoble et se poursuit, ensuite, dans la dégustation et autour d’un bon et beau repas.

Par leurs origines et leurs parcours respectifs, ils continuent de cultiver leur héritage, celui d’un savoir-faire français. Certains naissent dans un chou, Dorian, lui, ce serait plutôt dans un chai… Il est le fils de cinq générations de viticulteurs. À 13 ans, il apprenait à conduire le tracteur familial. Après sept années d’études au lycée viticole de Montagne Saint-Émilion où il rencontre, aussi et surtout, Astrid, il fait ses armes auprès de l’ingénieur agronome et œnologue Pierrick Lavau en Saint-Émilion grand cru et de Philippe Bardet, viticulteur dans la même appellation. Puis direction l’hémisphère Sud, Nouvelle-Zélande à Blenheim, dans le vignoble de la famille Bourgeois originaire de Sancerre, pour assister le maître de chai de Clos Henri.

Après sa formation au lycée viticole, Astrid commence par l’essentiel, la vigne et l’élevage ! Dans l’appellation Saint Émilion Grand Cru d’abord, au Château La Croix de Jaugues, ensuite auprès du grand œnologue, Denis Dubourdieu au Château Doisy-Daëne à Barsac. Elle a également participé aux recherches sur l’adaptation des cépages de Kees Van Leeuwen, professeur et consultant du Château Cheval Blanc. Puis, c’est sa nature, elle décloisonne, ouvre les horizons et se consacre pendant un an à l’œnotourisme dans le Bordelais, avant de s’envoler pour le Nouveau Monde, ses wineries géantes et les douces soirées sur la plage de Nelson…

2015 : retour aux sources, à Bordeaux, et dans le vif du sujet !

 

Leur projet de vie prend forme, ici à Montagne, sur ces parcelles dont certaines avaient grand besoin d’être reprises en mains. Astrid et Dorian tablent sur cinq belles années pour restructurer la vigne et lui redonner sa vigueur.

Ils composent avec trois natures de sols. La parcelle la plus ancienne a été plantée en 1950 sur le coteau à fleur d’une roche mère calcaire. La plus grande parcelle est à dominante argilo-sableuse, plantée sur un porte-greffe de gravesac, pour résister à la sécheresse. Celle sur laquelle donnent les fenêtres de la maison oscille entre argilo-calcaire et argilo-limoneux. Ce « jardin » qui entoure leur maison exige de nombreux soins quotidiens, et surtout le moins de traitements possible, même s’ils ne sont pas bio. Ils ont fait le choix d’une agriculture raisonnée et de rendements mesurés. Beau présage que d’avoir comme année de naissance 2015, les conditions sont réunies pour un super millésime… Cette année-là, le chai a été restauré et les cuves rebaptisées de noms des villes : New York, Santorin, Nelson, Tivisse… autant de souvenirs et de lieux inspirants pour Astrid et Dorian.

Les premières vendanges de Château Arbo ont eu lieu le 27 septembre 2015, super millésime et très belle année de naissance pour Château Arbo…
Ces vendanges se font en partie à la main sur le coteau. Aujourd’hui, ce vin continue de se bonifier dans des barriques de chêne français, dont 50 % de barriques neuves et 50 % de barriques d’un an. Ce vin a déjà tout pour plaire aux adeptes de l’assemblage Merlot et Cabernet franc caractéristique de l’appellation. Au nez, fruits rouges et baies noires, caractéristiques du merlot, prédominent. En bouche, le cabernet franc structure et prolonge cette première intensité par un léger accent poivré. Pour finir sur une note boisée laissée par l’élevage de 12 mois en barrique. Un vin rare mais accessible, dans l’état d’esprit innovant d’Astrid et Dorian.
Leurs 6 000 bouteilles, sont disponibles en commande (dans la rubrique E-boutique), et sont prêtes à être expédiées.

Château Arbo est plus qu’un vignoble. C’est une nouvelle vision du monde du vin, un projet de vie. Dans l’esprit connecté et 2.0, Astrid et Dorian Arbo, amateurs de tradition autant que de nouvelles façons de travailler, ont ainsi décidé de tout faire eux-mêmes, du vin à la vente grâce à leurs savoir-faire et à la magie d’internet.

Leur vin est ainsi « faits main » avant d’être vendus en direct, sans intermédiaire, directement de leurs site web jusqu’aux particuliers. En toute simplicité, depuis leur vignoble, qui est aussi leur maison, Château Arbo, est au cœur d’un des plus célèbre des terroirs viticoles : Montagne Saint-Émilion.

Château ARBO

Je certifie que j’ai l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence